Close

Sous le vent à l’avant de la dépression!

Situation et analyse:

Une dépression assez creuse se forme au nord de l’Ecosse ce lundi 27 février 2017. Nous pouvons voir sur la photo satellite le centre bien matérialisé. La Haute-Savoie et en particulier le site de Planfait, se trouve dans le courant de sud-ouest fort, à l’avant de celle-ci. Le front froid  passera la nuit suivante sur la région avec de forts coups de vent. Les précipitations sont bien marquées sur l’image radar.

photo-satellite radar-pluie flux-de-sud-ouest-sur-le-semnoz

Le flux de sud-ouest marqué à toutes les altitudes trouve le massif du Semnoz sur son passage. L’air tape sur ce massif étendu et élevé. Il redescend coté lac d’Annecy. Nous pouvons voir sur la photo, le vent matérialisé sur le lac par les nombreuses stries. Les nuages nous donnent aussi par leurs formes la présence de vent fort et du front froid qui arrive. (Désolé pour la qualité de la photo. Le filtre est aussi un peu poussé pour plus de visibilité)

vent-sur-lac-d'annecy

 

Pouvons nous voler? Quelles conséquences?

L’avantage d’avoir une étendue d’eau près d’un site de parapente, c’est d’avoir une indication du sens, de la force du vent et d’éventuelles rafales. Je vous invite donc à donc à observer autour de vous les signaux que la nature peut nous donner. Pas besoin d’internet ou autre application dans ce cas là. C’est un avantage:)  L’observation se fait avant de décoller et bien sur, pendant le vol. Les conditions évoluent en permanence.

En ayant pris les prévisions météorologiques le matin, un coup d’œil sur les balises en temps réel, une observation des indices et on évite de se faire piégé. En effet dans ce genre de situation, nous nous retrouvons sous le vent, ici du massif du Semnoz. Une demi heure avant la prise de la photo, un parapente était en l’air!
Ignorance, inobservation, non prise d’info, ego démesuré? Je n’ai pas vu son approche et son atterrissage, mais je ne suis pas sur qu’ils aient été confortables. Etre en l’air  à ce moment là peut aussi devenir très dangereux si le vent forcit, ce qui était annoncé ce jour là: vitesse sol réduit à néant, turbulences marquées sous le vent, en l’air et surtout prés du sol! Quant on voit les risées sur le lac, on peut imaginer une masse d’air pas tout à fait laminaire…donc en résumé, ne volez pas!

Sur Menthon Saint Bernard prés du lac les rafales étaient nombreuses et parfois soutenues. Le relief du Semnoz est assez arrondi et provoque donc moins de fortes turbulences comme pourrait le faire un relief type falaise, style Roc de Boeufs. Ce type de relief peut former une belle ondulation en altitude, par exemple au dessus du lac, et qui si elle est en phase avec un relief quelques kilomètres plus loin, peut même se renforcer. En revanche si elle n’est pas en phase, même le coté au vent de ce dernier peut être bien turbulent! (expérience en planeur à l’appui :)) En basse couche, le vol n’est pas agréable en général.

Il arrive dans cette situation mais avec des vents de sud-ouest ou ouest un peu moins forts, que nous puissions voler en parapente et exploiter cette ondulation au dessus du lac. Mais attention que les conditions ne se durcissent pas. Et dans tous les cas les basses couches ne sont vraiment pas agréables.

En remarque, chaque situation est différente, en fonction de la direction, la force du vent, la stabilité, etc…Par exemple, malgré le vent fort sur les sommets, nous pouvons voler à Planfait, lorsqu’en hiver, une bonne couche d’air froid a envahi les fonds de vallées et empêche toute intrusion de la masse d’air du dessus.

Souvenez vous, votre sécurité vient de votre technique, mais aussi et surtout par vos connaissances météo et aérologiques…

Bons vols à vous et volez plaisir!

Go top