Close

Stage parapente en voile Little cloud

Voici l’article publié début juin 2016 sur http://paragliding.rocktheoutdoor.com/

"A l'origine, les ailes LITTLE CLOUD étaient très typées mini-voiles. Depuis les modèles ont évolué vers plus de surface mais elles ont gardé ce côté direct à la commande rendant le pilotage particulièrement agréable et ludique. Il existe encore une confusion aujourd'hui sur les ailes de la marque pour de nombreux pilotes qui gardent à l'esprit les particularités de la Spiruline 16 et 18 de 2009... même quand ils voient une GT 24 m² ou une Goose MK2 23 m² qui a 10 de finesse. Nous avons essayé d'en savoir plus sur les caractéristiques des ailes de cette marque en rencontrant Eric Aubert de l'école Annecy Mini Voiles qui utilisent les ailes LITTLE CLOUD pour son enseignement."

Aujourd’hui, la gamme LITTLE CLOUD comprend des surfaces de 20, 24 et 26 m². Peut-on encore vraiment parler de mini-voile? Certes, leur construction reste basée sur le concept de la mini-voile avec un cône de suspentage plus court qu’un parapente classique et une charge alaire un peu plus élevée qui induit naturellement une vitesse un peu plus élevée (+2 à 4 km/h). Si on peut comprendre que des pilotes choisissent ce type d’ailes parce qu’ils recherchent plus de vitesse et de précision de pilotage, certains, comme moi, peuvent se poser la question du choix des ailes LITTLE CLOUD au niveau de l’enseignement, dès l’initiation. Explications avec Eric Aubert…

Les atouts d’une mini aile y compris en école

Grâce au cône de suspentage plus court, les effets pendulaires sont amoindris. Ce qui permet un meilleur amortissement sur tous les axes (tangage, roulis) et un recentrage plus aisé (à la commande). Elles sont particulièrement peu réactives dans le sens du tangage. Côté roulis, le comportement reste assez neutre et répond bien à la commande. De plus, un cône plus court facilite le démêlage…

D’autre part, pour le même poids du pilote, l’aile sera plus petite, donc plus légère. La mise en œuvre s’en trouve facilité en pente école. Leur faible allongement en fait une aile compacte, bien amorti en l’air. Leur réactivité en roulis permettent de bien appréhender les ascendances et de se placer dans la masse d’air. Toutes ces caractéristiques couplées à la vitesse permettent un atterrissage plus facile. Eric Aubert avoue que la progression des élèves avec ce type d’ailes est plus rapide.

Il précise aussi que si les ailes sont un peu plus rapides, elles gardent une grande tolérance accessibilité pour l’initiation au parapente. En définitif, il s’avère que la pratique avec les ailes LITTLE CLOUD n’est pas plus accidentogène que le parapente classique, tant en école qu’après!

René HASLE

« A nos yeux, la sécurité passe par une aile sans tangage : moins de complication dans les incidents de volcar shoot modéré), un grand débattement à la commande pour le point de décrochage (réduisant le risque de sur pilotage), un allongement réduit (pas de risque de cravate…). » Tom Bourdeau

 

Go top